Acné et syndrome prémenstruel : mon visage bourgeonne, c’est que les anglais vont débarquer …

Acné

Je pensais vraiment que passé l’adolescence je n’aurais plus jamais à m’inquiéter de problèmes d’acné. Comme j’ai pu être naïve (ou optimiste, à vous de voir) !

Chaque mois, c’est la même rengaine. Ma peau est nickel, mais une semaine avant mes règles, une armée de boutons débarque sur ma zone T. Passé 30 ans, c’est vraiment rageant.

Résultat, je reprends les vieux réflexes de mes années collège : lotion astringente, gommage, masques à l’argile. A vrai dire ça fonctionne sur le coup, ma peau est décapée, asséchée et tiraille. Je n’ai beau pas être dermatologue, mon petit doigt me dit que ce n’est pas la bonne solution et que sur le long terme ça risque de me faire plus de mal que de bien.

Et parlons-en des effets à long terme. Niet, rien, nada, le mois suivant, ça recommence. Et pour cause, le problème n’est pas à proprement parler un problème de peau, mais sans doute un problème d’hormones lié à la période prémenstruelle.

Le syndrome prémenstruel, ça vous parle ?

Le syndrome prémenstruel regroupe un ensemble de troubles physiques et psychiques qui se déclenchent dans la semaine précédant les règles et disparaissent après ces dernières.

Plus d’une centaines de symptômes sont recensés. Parmi les plus fréquents on retrouve les ballonnements, la prise de poids, les maux de têtes, les douleurs mammaires, l’anxiété, la fatigue, les troubles du sommeil et, je vous le donne dans le mille, l’acné.

Ce fameux SPM est lié à un déséquilibre hormonal, aussi, pour pouvoir retrouver l’équilibre, il est nécessaire d’apporter à son corps les nutriments et minéraux indispensable à son bon fonctionnement.

Que faire pour réduire l’acné avant les règles ?

Premièrement, n’écoutez pas les mauvaises langues qui vous racontent que c’est votre amour du chocolat et de la charcuterie qui est à l’origine de votre acné. Cela n’a jamais été démontré, et puis le chocolat c’est plein de magnésium, un véritable allié en période prémenstruelle.

Ensuite, il faut vous orienter vers des compléments alimentaires reconnus pour leur action de régulateur naturel hormonal. L’extrait de fruits de Gattilier est une des plantes les plus utilisées à cet effet.

C’est pourquoi l’extrait de fruits de Gattilier entre dans la composition de Phytocyclan. Spécialement formulé pour réduire les troubles liés au SPM, Phytocyclan est un complément alimentaire tout-en-un qui vous permettra d’aborder la période prémenstruelle plus sereinement.

Pour plus d’informations sur Phytocyclan, cliquez ici.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer